Qui sommes-nous?

Depuis plus de vingt ans, la Société d’histoire de Buckingham (SHB) participe à l’action citoyenne de sauvegarde et de mise en valeur du patrimoine de la Vallée de la Basse-Lièvre.

Si le patrimoine est l’album de famille d’une communauté, le contexte historique, lui, est la toile de fond qui répond aux questions « Qui? », « Quoi? », « Quand? », « Où? » et « Comment? », en lien avec les multiples éléments contenus dans l’album.

Pendant de nombreuses années, les historiens ont tenté de répondre à ces questions. Aujourd’hui, d’autres chercheurs ont pris la relève : archéologues, géologues, anthropologues, linguistes, généticiens, citoyens et historiens travaillent conjointement pour nous donner une meilleure vue d’ensemble des évènements passés.

L’avènement des nouvelles technologies telles que l’Internet et les médias sociaux joue un rôle important dans la diffusion d’informations à caractère historique. Cependant, il est important de réaliser que quiconque possède un accès à ces technologies peut y diffuser ou afficher ce qu’il veut. Conséquemment, on ne peut se fier aveuglément à ces informations puisque, à la différence des médias classiques, ces dernières ne disposent d’aucun processus de validation. On y retrouve donc de tout et de rien : des renseignements qui vont des ouï-dire aux faits divers en passant par la désinformation, la négation et la fabulation, sans qu’il y ait moyen de discerner le vrai du faux.

C’est dans cette optique que les organismes qui œuvrent dans la préservation et la mise en valeur du patrimoine doivent procéder à la validation scientifique des informations qu’elles reçoivent avant de les utiliser pour des fins de diffusion ou de publication. Ces organismes se doivent aussi de respecter les lois telles que le droit d’auteur, le droit à l’image et le respect de la vie privée, pour n’en citer que quelques-unes.

Les donateurs et les bénévoles jouent un rôle crucial pour la sauvegarde de notre patrimoine. Par exemple, sans leur concours, la SHB ne disposerait pas d’autant d’artefacts ou d’archives, ni de la main-d’œuvre nécessaire à leur conservation et leur mise en valeur. C’est en effet grâce à eux que des artefacts ou des archives continuent de garnir les pages de notre album de famille communautaire.

Nos partenaires.